pin-symbols pin-hamburger pin-q pin-chat pin-circle pin-double-circle pin-factory pin-big-factory

Processus de production

NLMK DanSteel offre une large gamme de dimensions, avec des épaisseurs comprises entre 5 mm et 220 mm, et des largeurs variant de 1 000 mm à 4 050 mm. NLMK DanSteel A/S reçoit ses matières premières de Novolipetsk Steel (NLMK) à Lipetsk, à 500 km au sud de Moscou. Chaque semaine, des bateaux transportant des brames de qualité supérieure (le matériau de base des plaques d’acier) arrivent en provenance de NLMK et accostent chez NLMK DanSteel A/S, qui dispose de son propre port.

Les brames mères de NLMK subissent d’abord un contrôle, afin de vérifier leurs dimensions, leur poids et leur marquage, avant d’être découpées en brames filles pesant entre 1,5 et 35 tonnes, dont l’épaisseur varie entre 100 et 360 mm.

Avant la phase de réchauffage, les brames filles sont préparées par décriquage dans l’installation de stockage des brames et marquées à l’aide d’un numéro d’identification qui garantit la traçabilité tout au long de la production. Après avoir été découpés en brames filles, les matériaux de base sont transportés vers les fours alimentés au gaz naturel, où ils sont réchauffés à une température de laminage de 1 200 °C. Le réchauffage est contrôlé par ordinateur et la température maximale est de 1 325 °C.

Même si les brames sont réchauffées dans une atmosphère pauvre en oxygène, qui limite autant que possible l’oxydation de la surface, de la calamine se forme. Cette couche de calamine fine et dure risque d’endommager la surface des plaques lors du laminage. La calamine est donc éliminée par « décalaminage » (en pulvérisant de l’eau à 200 bars de pression sur la surface) juste avant le laminage.

Comme tous les sous-produits, la calamine est réutilisée dans diverses fabrications.

Après le décalaminage, la brame est transportée vers la cage de laminoir. La température de la brame s’élève maintenant à près de 1 180 °C. La brame est laminée jusqu’à 8 000 tonnes de pression afin de produire une plaque de la largeur et de l’épaisseur requises.

La cage est une cage de laminoir « quarto », où 2 cylindres de travail d’un diamètre de 1 000 mm sont soutenus par deux cylindres d’appui d’un diamètre de 2 000 mm.

NLMK DanSteel A/S procède également au laminage contrôlé des plaques, où la température et la déformation mécanique sont contrôlées à l’aide des propriétés mécaniques spécifiques des plaques après le laminage. En fonction du processus de laminage, cela donne naissance à des plaques normalisées ou laminées thermomécaniquement, présentant des propriétés mécaniques améliorées.

NLMK DanSteel A/S est en mesure de produire des plaques d’acier de 5 à 220 mm d’épaisseur, de 4 050 mm de large et de plus de 20 mètres de long. Le traitement thermomécanique lors du laminage peut influer sur la planéité de la plaque. Les plaques qui viennent d’être laminées sont par conséquent planées dans une installation de planage à chaud à des températures comprises entre 700 et 1 000 °C. Les neuf cylindres de la planeuse à chaud corrige la planéité de la tôle avant qu’elle ne soit transférée vers le lit de refroidissement. Les plaques sont refroidies pendant environ une demi-heure, de façon à ce que la température atteigne approximativement 500 °C. Les plaques plus épaisses sont empilées et refroidissent lentement jusqu’à environ 200 °C pour éviter les fissures induites par l’hydrogène

Dans certains cas, soit pour atteindre certaines propriétés mécaniques, soit pour se conformer aux exigences posées par des normes ou par le client, un traitement thermique se révèle nécessaire après le laminage. Ce processus, appelé normalisation, est effectué en réchauffant les plaques jusqu’à environ 900 °C dans un four alimenté au gaz naturel. La température est maintenue à cette température pendant quelques minutes. Afin de répondre à la demande croissante de plaques normalisées, NLMK DanSteel A/S a investi dans une nouvelle capacité étendue. NLMK DanSteel A/S dispose à présent d’une capacité de normalisation de 80 % du volume total de la plaque.

Après le processus de normalisation, les plaques sont égalisées dans la planeuse à froid avant d’être découpées à la taille commandée.

Même si certaines plaques sont envoyées directement vers les entrepôts sans être découpées, la majorité d’entre elles doivent d’abord être coupées des deux côtés en double cisaillement avant d’être découpées à la longueur finale. Pendant ce temps, un échantillon de test est découpé et envoyé à notre laboratoire à des fins de contrôle. Pour les plaques plus épaisses, NLMK DanSteel A/S utilise des chalumeaux pour découper les plaques aux dimensions correspondant aux spécifications du client. Après la découpe, la dimension, la géométrie, la surface et le marquage font l’objet d’une inspection.

Environ 20 % de la production est grenaillée et peinte afin de la protéger contre la corrosion. Le processus comprend le séchage des plaques, le grenaillage et l’application de peinture. La peinture est un composant durable spécial anticorrosion.

Toutes les plaques sont triées et empilées dans nos grands entrepôts.

Les plaques sont chargées sur des camions ou des wagons ferroviaires à l’aide de grues à aimant pour être transportées jusque chez les clients ou sont chargées sur des unités internes pour être transportées vers notre port où elles sont affrétées sur des bateaux.

70 pour cent de la production est expédiée par bateau, 15 % par camion et 15 % par chemin de fer.

Processus de production de NLMK DanSteel